La Restauration des Volumes

M E C A N I S M E • D ‘ A C T I O N

     » J’ai mauvaise mine « , » J’ai l’air triste « ,  » J’ai l’air toujours fatiguée  » sont des phrases que nous nous disons toutes. A ces termes correspond une (ou des) zone(s) du visage qui en est responsable: des paupières supérieures lourdes, des sourcils tombants, des cernes creux, des sillons naso-géniens marqués…

    Le rôle des produits de comblement est de redonner la plénitude au visage, lui redonner bonne mine. Tout en restant NATUREL, c’est à dire, il ne faut pas enlever toutes les rides du visage, en particulier garder celles de l’expression. Il existe de nombreux produits sur le marché. Il est impératif d’utiliser des produits « résorbables ». Ces produits sont bien connus, certains existent naturellement dans l’organisme. Ils garantissent une sécurité pour le patient. Nous n’injectons jamais de produits permanents. Ils sont sujets à des effets secondaires indélébiles et difficiles à traiter (nodules sous la peau, granulomes, déplacements).
    Lorsque le visage s’est particulièrement creusé, émacié avec l’âge, un traitement chirurgical par lipostructure est à envisager. Le but est de redonner sa plénitude au visage.

E N • P R A T I Q U E

    La technique d’injection a évolué, nous n’utilisons plus d’aiguilles mais des canules à bout mousses. Une seule piqure est réalisée à un point stratégique du visage, elle permet l’introduction de la canule dont la taille est fonction du site à injecter; L’INJECTION N’EST PLUS DOULOUREUSE, un anesthésique local suffit. Les suites sont beaucoup plus simples (moins de bleus, moins d’oedème), vous pouvez aller travailler dans l’heure qui suit l’injection.
    De plus, l’effet est immédiat, le patient peut collaborer avec le praticien en fonction de ses désirs.
    Ces produits sont absorbés progressivement par l’organisme, leur durée est variable en fonction du produit (de quelques mois à 2 ans).

L E S • C O N T R E – I N D I C A T I O N S

    Grossesse, Allaitement, Infection (herpes) ou inflammation sur le site d’injection, Maladies auto-immunes, Antécédents de trouble de la cicatrisation.

I N T E R E T S • D A N S

Mis à jour le 18 janvier 2014