Cou & Décolleté

    Devant une peau plissée au niveau du cou et du décolleté, on pratique

un comblement

    par nappage. L’utilisation des canules à bout mousse a nettement facilité cette indication, c’est moins traumatisant, il existe moins d’ecchymoses.

Dans les formes peu marquées, on pratique des micro-injections classiques; mésothérapie qui utilisent un mélange nutritif et revitalisant pouvant comporter, suivant le patient, des vitamines, des minéraux, des vasodilatateurs, et de l’acide hyaluronique. Ces micro-injections agissent comme des micro-éponges repulpantes.

Pour obtenir un bon résultat, notamment lors de la présence de taches cutanées, il est possible de proposer en complément:
– des séances de peeling léger,
– de la lumière pulsée,
– ou des séances de laser fractionné.

Cependant l’indication chirurgicale avec le lifting cervico-facial reste reine pour des cous fortement plissés, avec une ptose cutanée et musculaire importante.

En ce qui concerne les fanons à la partie antérieure du cou , appelés « bandes platysmales », ils sont traités par des injections de toxine botulique quand ils sont peu marqués.
Attention, l’injecteur doit être expérimenté.
Cependant, quand ils sont importants, ils sont corrigés par la chirurgie: lifting cervico-facial voire un abord sous le menton sont envisagés.

Mis à jour le 17 janvier 2014